Bandeau
Ce forum est là pour permettre aux lecteurs de fantasy de discuter entre eux.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

[Brandon Sanderson] State of Sanderson 2019 [Terry Goodkind] Sortie de Heart of Black Ice
[WebFantasy] Migration des sites [Terry Goodkind] L'auteur vient de terminer Into Darkness
[Terry Goodkind] Le Siège de Pierre [Terry Goodkind] Les Enfants de d'Hara

#1 16-04-2012 12:34:02

tkl
Weird Wizard
Le Troisième Royaume
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 962
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Ghost [comics]

Petit retour au Comics avec Ghost de Eric Luke chez Dark Horse.

g

Elisa est morte
Le fantôme d’Elisa n’est pas, mais alors pas content du tout.
Elle tient à le faire savoir

  gg           ggg

Le dessin en lui-même n’est pas absolument transcendant, et le moins que l’on puisse dire c’est que le costume de nonne new age sortie de soirée cross genre peut paraître curieux.



La force de ce comics tiens surtout dans son histoire, assez bateau posée comme cela, mais dont le traitement est, je trouve, fabuleux.
Le personnage principale est une femme qui a du souffrir de la mains des hommes et son fantôme amnésique est mu par une aride soif de vengeance.
Manque de chance, à Arcadia, d’autres personnes sont doués de capacités sur-humaines et vont bien vite mettre à l’amende les nouvelles capacités d’Elisa.
Ghost raconte à la première personne la quête du fantôme dans la prise en mains de ses pouvoirs, des actions qu’elle va prendre, des erreurs que cela va engendrer et surtout des conséquences dramatiques qui vont en découler.

Résolument adulte dans le discours, Ghost est à mon sens un récit avant tout féministe mettant en exergue les abus masculins implicites où très explicites sur les femmes.

C’est aussi avec plaisir que l’on rencontre entre autres Barbwire (chasseuse de primes incarnée au cinéma par Pam Anderson) qui nous rassure (pour ceux ayant vu le film) quand à la consistance qui peut être donnée à une héroïne féminine.

Si on n’échappe malheureusement pas à quelques changements d’aspect graphiques, la narration est elle irréprochable avec des historiettes complètes gardant toujours en arrière plan le fil conducteur de la quête d’identité et de vérité.

Quelque clin d’oeuils sont les bienvenus sur les capacités et limites des super pouvoirs en général et une bonne dose d’ironie anti-mâle ajoute bien un peu de piquant.


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.017 secondes, 13 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 633.7 Kio (pic d'utilisation : 641.38 Kio) ]