Bandeau
Ce forum est là pour permettre aux lecteurs de fantasy de discuter entre eux.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

#1 16-05-2012 11:15:45

tkl
Weird Wizard
Le Troisième Royaume
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 963
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Pas un post sur la fête des mères très habituel…[Blog]

Hier c’était la fête des mères.
Et ce n’était pas facile pour moi.
J’ai pris ma journée pour la passer avec Sarah et Oot. C’était mon cadeau de fête des mères pour Sarah. Elle décidait ce qu’elle voudrait faire, et je m’arrangeais pour être disponible.
On n’a rien prévu de compliqué. Nous allions faire quelques courses, acheter à manger, puis aller au parc pour jouer.
Aussitôt dans la voiture, Oot me dis, »Gandalf, je ne veut pas partir à  l’aventure. »
« Oh » Di-je. "Est-tu sur ? "
« Oui »dit il. « Je suis un hobbit »
« Je pense qu’une aventure te serait bénéfique, Bilbo. Elles peuvent être amusantes et tu peut trouver plein de trésors ».
"Non", dit-il . "J’ai trop peur. Je veut juste rester à la maison et fumer ma pipe”.
Nous sommes allés à Target, et comme Sarah n’avait que quelques affaires à prendre, j’ai proposé de rester dans la voiture avec Oot. Ca va plus vite comme cela.
Qui plus est, on allait avoir une fête improvisée, ou tous les nains allaient s’inviter pendant que Bilbo préparerait du thé.
Pendant que Sarah faisait ses courses, j’ai voulu être un bon père et coacher un peu Oot, comme Sarah l’avait fait à la fête de pères.
« Aujourd’hui est un jour spécial » dis-je. Aujourd’hui c’est la fête des mères. Ca signifie que tu devrais dire à ta maman « Bonne fête des mères ! »
Mais je suis Bilbo Bagins ! » protesta t’il ?
« Même Bilbo Bagins à une mère » lui dis-je, bien que je ne puisse me remémorer qui elle était sur le champ. « Tout le monde a une maman. Le nom de ma maman était Marge. Et elle t’aurait beaucoup aimé.
Cela m’a paru venir de nulle part, mais la vérité, c’est que je pense à ma mère tout le temps. Encore plus à certaines périodes de l’année. Spécialement quand jes suis avec Oot. Ma mere est décédéee en février 2007, juste avant que le premier livre ne paraisse. Oot n’a que deux ans et demi, ce qui veut dire qu’elle n’a jamais vu mon enfant.
A ce point, je suis en train de pleurer, essayant ne pas en faire trop de cas. Oot passe un bon moment, et de plus je suis assis dans une place de parking de Target.
« Mais je suis un Hobbit, » Répète Oot.
« Elle aurait adoré que tu sois un hobbit aussi, » Dis-je. Ensuite, je commence réellement à craquer.
C’est une magnifique journée. Je suis enfin publié avec un succès au-delà de mes rêves les plus fous. J’ai une chérie superbe qui m’aime plus que de raison. J’ai un fils délicieux qui m’adore. Et je pleure en sanglots dans le parking du Target.
« Papa, pourquoi pleure tu ? »Demandes Oot. Il n’est pas inquiet. Il est simplement curieux, mais il y a de de compassion.
« Je suis triste » lui di-je. « Ma maman me manques ».
Il caresse alors mon visage avec le dos de sa main. C’est le geste que nous lui avons appris à utiliser pour les bébés. Sa plus douce caresse. « Ca va aller papa », dis t’il. “Tu n’a pas besoin d’être triste. Tu peut rester avec moi.”
Sarah et moi avons réussi quelque chose avec lui ces dernières années. Je vous le dis gratuitement. C’était la plus belle chose qu’il pouvait me dire. Et je n’ai aucune idée de comment ca pu lui venir.
Quel est le but de mon histoire ? Le voici.
J’ai une amie qui a récemment perdu un être cher. Quelqu’un d’important pour elle. Un membre de sa famille. Elle savait que la fin était proche? Elle le savait depuis longtemps. Mais ca l’a tout de meme assomée. Je comprends.
Savoir a l’avance, n’aide pas vraiment.
Il y a deux semaines, j’étais au téléphone avec cette amie. Je faisait le truc inutile habituel quand vous voulez réconforter quelqu’un, mais il n’y a rien que vous ne puissiez dire.
« C’est comme si une grosse partie de ma vie venait de m’être arrachée » dit elle. “Je n’arrive pas à croire que tout le monde doive vivre cela”?
Je lui ai dit que je pensais exactement la même chose après le décès de ma mère. Que je ne comprenais pas comment le monde pouvait continuer de fonctionner avec ces gens qui continuent de vivre  avec le sentiment d’être déchiré de l’intérieur.
Ce que je ne lui ai pas dit, c’est la phrase de Shakespeare qui me revenait continuellement en tête après le décès de ma mère. Ca vient d’Hamlet lorsque Polonius dit :

« C’est tendre et louable chez vous, Hamlet,
Que d’observer le deuil de votre père.
Mais vous devez savoir que votre père
A perdu un père ; que ce père perdu
Perdit le sien : et que le survivant
Fut tenu par devoir filial un temps
De porter son deuil. Mais persévérer
En douleur obstinée est une voie
Têtue et impie. »

Faut être un gros snob pour citer Shakespeare à quelqu’un. Et vous êtes doublement snob si vous le citez à quelqu’un qui est en deuil.
« Ca va mieux après ? » demanda t’elle.
« Pas de suite. » Di-je. “Mais en définitive je ne pense plus à elle une journée entière parfois. Je ne rêve plus d’elle. »
« Tu rêvais d’elle ? »
« Souvent, » di-je. « Après son décès. J’avais toutjours pensé que c’était une connerie d’outil littéraire. Quelque chose que les écrivains d’opérette mettaient dans leurs histoires. Mais ca arrive vraiment apparaement. Ca m’est beaucoup arrivé. »
Il y eut une longue pause au téléphone.
« Le pire » di-je « Etait que dans mes rêves, elle était toujours malade. Comme juste avant son décès. Et dans mes rêves nous faisions l’impossible pour faire en sorte qu’elle se soigne. Mais nous savions que ce n’était qu’une question de temps. C’était des rêves horribles. »
Je n’en avais jamais parlé avant.
« Le pire moment est quand je me réveillais, » di-je. « Tu sais comment c’est quand tu te réveille et que tu ne sais pas encore si ton rêve est réel ou pas ? »
« Ouai, » dis t’elle.
« Et bien lorsque je me réveille, j’ai un moment de panique pensant que le rêve est réel. Mais ensuite je réalise que rien de tout cela n’est vrai. Que ma mère n’est pas malade, qu’elle est morte. » Silence.  « Et quand je réalise cela, je ressent ce grand sentiment de soulagement, parce que je sais que je n’aurais pas à revivre tout cela encore une fois. L’hospital, les docteurs et les funérailles. »
J’ai attendu que mon amie dise quelque chose, mais rien.
« Je veut dire, c’est pas cinglé non ? » demandai-je. « Je me réveille d’un rêve pour penser, « merci seigneur. Ma mère est morte.  Il y a sûrement un truc qui ne tourne pas rond chez moi à ce sujet. »
« J’ai eu ce sentiment aussi » dis t’elle. « Je suis triste et c’est horrible. Mais je suis si soulagé que ce soit finit. Et je me sens coupable de cela par-dessus tout. »
« Bien, » di-je. « Au moins on est deux à avoir le même parfum de cinglé. »
« Je n’arrive pas à croire que personne n’en parle jamais, » dis t’elle. « J’veut dire, les gens font des dépressions, et vous savez comment réagir parce ce que vous avez entendu parler de dépressions. Mais personne ne parle des gens qui meurent. Il n’y a pas de mode d’emplois pour quelque chose comme cela. »
« C’est un vrai tabou, » di-je. « pas un de ces petit tabous comme le sexe ou des choses qu’on ne devrai dire mais dont on parle néanmoins. Les vrais tabous sont des choses dont personne ne pense même à en parler. »
« Quelqu’un devrait en parler, » dis t’elle.
« Quelqu’un devrait, »

     ***
Donc, nous y voilà. Généralement, quand je pense beaucoup à quelque chose, j’en écris quelque chose sur le blog. C’est l’une de mes façons de voir comment je me situe par rapport à cela. Ca m’aide à garder la tête froide.
Mais la seule et unique exception a toujours été ma mère.

mr

Je pense à elle tout le temps, mais je ne raconte que peu d’histoires à son sujet.
Et vous savez quoi ? c’est une honte. Parce ce que ma mère était vraiment géniale.
On va régler cela. Bientôt.
Pat


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.014 secondes, 13 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 650.54 Kio (pic d'utilisation : 671.1 Kio) ]