Bandeau
Ce forum est là pour permettre aux lecteurs de fantasy de discuter entre eux.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

#1 31-08-2010 19:29:26

Mannfred Von Carstein
Esprit du Mal
Lieu : Between two world
Inscription : 04-01-2010
Messages : 557
6 mois

Les courants de la fantasy

a écrit :

Pour résumer, je dirai que L'heroic fantasy contient la totalité de la High Fantasy (monde totalement imaginaire dont l'action décide de la survie du dit monde) ainsi qu'une partie de la Low fantasy, celle dont l'aventure se concentre sur un ou plusieurs Héros aux capacités extraordinaires dans un monde dont la capacité technologique n'excède pas la découverte de la poudre, ce monde n'étant pas nécessairement entièrement imaginaire selon les définitions du genre.

Pas totalement d'accord wink . L'Heroic fantasy et la High Fantasy sont les deux courants primaires, et inépendant l'un de l'autre qui constitue la Fantasy( qui est courament nommé, Heroic Fantasy). La différence entre ces deux genres, est les enjeux, et l'ambiance... L'Héroic Fantasy, qui peut aussi être nommé sword and sorcery, une "variante" plus sombre", se définit d'abord par le "centrage" sur le héros, ou à la rigueur 2 personnage principaux, dont les peripétie sont contés dans un monde imaginaire. La magie y a souvent un rôle sombre, le héros se retrouve confronté à de nombreux danger... Conan, Elric, Fafhrd et le souricier gris sont sont des icônes de l'Héroic fantasy.
La High Fantasy elle se définit par une abondance de pe"rsonnage, de multiples intrigues, et des enjeux souvent pré apocalytique.... Tolkien en est l'inventeur indétronable tongue , le seigneur des anneaux et le Silmarillions étant des références.
La Low Fantasy, elle, correspond à l'un ou l'autre des courants, prit de manière plus lègère, au ton moins grave, humoristique.
Les Histoires, où l'on part d'un monde réel pour arriver à l'imaginaire peut se rattacher au fantastique ou au Merveilleux. Quand on passe de l'imaginaire au réel, on reste dans la fantasy.

J'ai décidé d'ouvrir cette discussion, suite à un léger désaccord avec Jack sur la définition de Fantasy, sans polluer le topic sur les grands auteurs du genre. smile

Sans vouloiir vexer personne big_smile


"Mieux vaut régner en enfer que servir au paradis" John Milton
"Gott weiss ich will kein Engel sein" Rammstein
"Why so serious ?" Joker
"Je ne vous torture pas par plaisir. Je le fais parce que je désire vous faire comprendre de quoi je suis capable. Parce qu'il faut que vous ayez peur." Mannfred Von Carstein (le vrai)

Hors ligne

#2 31-08-2010 19:35:15

François
Archiviste
Oathbringer
Inscription : 21-08-2006
Messages : 14 152
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Les courants de la fantasy

J'aurais plus dit Light Fantasy que Low Fantasy pour la "fantasy burlesque" wink

Hors ligne

#3 31-08-2010 20:14:30

Jack
Sorcier du Premier Ordre
Lieu : Paris
Inscription : 24-01-2010
Messages : 570
1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

a écrit :

Les Histoires, où l'on part d'un monde réel pour arriver à l'imaginaire peut se rattacher au fantastique ou au Merveilleux. Quand on passe de l'imaginaire au réel, on reste dans la fantasy.

Je tiens à noter que tout ce que je vais dire est dit sans sous-entendus ni méchancetés, je sais parfaitement quel est mon niveau sur le sujet et que donc je ne suis pas un expert, et que par conséquent, n'étant ni un robot ni un alien doté d'une intelligence supérieure, il se peut que j'ai tord^^

Ma question est: selon t'as définition, un cycle comme Narnia (du réel à l'imaginaire) appartiendrait donc au fantastique et non à la fantasy?
Et, deuxième question, quand est-il alors de Harry Potter, qui se situe dans un monde prétendu réel mais en réalité fictif: appartient-il donc au fantastique et non à la fantasy?

Il faut savoir que, si c'est le cas et que donc ma définition est erronée, je tiens mes maigres connaissance du sujet d'apports anglophones (que ce soit des livres, sites ou personnes), et que le problème vient probablement de là. Cela expliquerai mon erreur au sujet du "fantastique", genre inexistant à ma connaissance en anglais, qui leur à donc obligé à condenser un tout dans un seul genre: la fantasy.
Bref, encore une fois je peux me tromper, et si il s'avérait que j'ai tord, je m'en excuse cordialement.

Hors ligne

#4 31-08-2010 20:29:22

Mannfred Von Carstein
Esprit du Mal
Lieu : Between two world
Inscription : 04-01-2010
Messages : 557
6 mois

Re : Les courants de la fantasy

Et moi je m'excuse si je t'ai été agressif ou arrogant, ce n'était mon but jap  jap
Pour Narnia, c'est un cas, assez difficile, je l'ai vu qualifier, de fantasy, de fantastique et de Merveilleux.
J'ai discuté avec plusieur personne de ce cylce (profs, bilbliothécaire et libraire...) et la difficulté première pour le classer est la diversité de situation de ses tomes... Le tome 1 , le neveu du magiciens, est pour ainsi dire du fantastiques, les personnages principaux, issu du monde réel se retrouve confronté à des événements paranormaux. Mais dans le tome 3 , le cheval et on écuyer, l'action se déroule intégralement dans l'imaginaire, sans aucun lien avec le réel. Et dans le dernier, c'est le réel qui s'introduit dans l'imaginaire.
Narnia est donc sujet à caution. smile

En ce qui concerne Harry Potter, même si l'élément doute est absent ( la magie existe, point final) on est pas dans la fantasy, vu qu'on ne quitte jamais le monde réel. Il y a  seulement des ajouts surnaturels.
On peut le maître dans le cadre de l'imaginaire, je pense... smile


"Mieux vaut régner en enfer que servir au paradis" John Milton
"Gott weiss ich will kein Engel sein" Rammstein
"Why so serious ?" Joker
"Je ne vous torture pas par plaisir. Je le fais parce que je désire vous faire comprendre de quoi je suis capable. Parce qu'il faut que vous ayez peur." Mannfred Von Carstein (le vrai)

Hors ligne

#5 31-08-2010 22:04:57

Tia
Membre
Inscription : 07-12-2006
Messages : 5 137
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

Bon, j'ai défait toute ma chambre pour trouver ces imbéciles de "définitions"^^

Heroic Fantasy :

- Le héros est un guerrier (ou une guerrière) barbare charismatique
- L'accent est mis sur l'action
- Le style est simple, prosaïque (je vous laisse ouvrir le dico ^^), familier
- La violence y est gratuite et sensationnelle

Fantasy Épique :

La fantasy épique est le type de fantasy qui dérive du Seigneur des Anneaux et qui a repris la plupart des shémas narratifs mis en avant par Tolkien :

- La lutte manichéenne entre le Bien et le Mal
- Une quête
- L'utilisation de personnages ou d'animaux issus du folklore, des contes de fées ou de la mythologie


et après nous avons :

- Fantasy Urbaine (milieu contemporain)
- Fantasy Animalière
- Fantasy Exotique (Les Mille et une Nuits)
- Fantasy Burlesque (humour)
- Dark Fantasy

...


Once Upon a Time...

Hors ligne

#6 31-08-2010 22:17:11

Jack
Sorcier du Premier Ordre
Lieu : Paris
Inscription : 24-01-2010
Messages : 570
1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

Wow merci pour ces clarifications.
Du coup Mannfred tu devrais reposter une définition plus appropriée sur l'autre post, parce que je pense que supprimer le mien risque de troubler les gens l'ayant déjà lut. Je pourrai l'éditer, mais ça reviendrait plus ou moins au même.
Pour ma défense, j'ai vérifié, et apparement j'avais plus ou moins bon si l'on considère ma définition traitant de la langue anglaise. Comme dit précédemment, les anglophones regroupent tous les genres appartenant au monde de l'imaginaire (présence de la magie etc...) dans la 'fantasy', donc différente de notre fantasy à nous. Ils distinguent bien sur high et low fantasy, et comme la dit françois, ils nomment les 'parodies' et autres récits humoristiques comme de la Light fantasy, celle-ci appartenant à la low fantasy de même.
Par contre contrairement à mes affirmations précédentes, ils semblent considérer l'heroic fantasy et la high fantasy comme deux sujets différents, mais bien que des petites différences (du style nombre de héros ou leur quête ou l'ampleur de l'action) changent, les deux restent très proches dans leur principe. Il est difficile de les différencier et nombreuses oeuvres, dont l'Epee de vérité, sont considérés comme faisant partie des deux.
Cela reste un sujet controversé, donc je ne suis pas sûr que leur définition soient définitives, sachant que nous sommes toujours dans une époque de changement constant dans l'univers de la fantasy.

a écrit :

Et moi je m'excuse si je t'ai été agressif ou arrogant, ce n'était mon but

Tu ne l'as pas du tout été, et je tiens à noter que j'aime les débats comme ça, où les gens savent de quoi ils parlent et le sujet est aussi passionant  big_smile  big_smile  big_smile  wink

Hors ligne

#7 01-09-2010 10:30:57

Zorander69
Troubadour
Inscription : 24-11-2008
Messages : 3 552
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

Comme François, j'aurais plus dit la Light Fantasy.
Déjà la Light Fantasy intègre des schémas humoristes de parodies et de burlesque.
Et je pense même que Terry Pratchett est un pillier du genre.

Pour te donner un genre d'idée Kaamelott est considéré comme la Light Fantasy, le donjon de Naheulbeuk aussi. (thème fantastique sur un schéma de parodie etc...), malgré que ce soient des séries ^^

Quand tu intègre un monde réel plus un monde fictif (Narnia) c'est plus du fantastique.
Maintenant tu peux avoir un indice dans el livre qui te mette le doute sur le genre, mais la direction principal du livre reste la même.

Dernière modification par Zorander69 (01-09-2010 10:32:09)

Hors ligne

#8 01-09-2010 11:38:22

Mistress Lea
Mord-Sith
Lieu : sous son cuir
Inscription : 03-03-2010
Messages : 928
6 mois

Re : Les courants de la fantasy

Quand tu intègre un monde réel plus un monde fictif (Narnia) c'est plus du fantastique.

SI mon prof de français t'entendait dire ça...  lol  Encore et toujours ce débat sur ce qu'est le fantastique: d'après les manuels de français:

la distinction entre merveilleux (du latin mirabilia, choses admirables) et fantastique (du grec phantasia, imagination) tient au statut différent du personnage à l'égard d'événements qui, dans les deux cas, relèvent du surnaturel. Dans le merveilleux, une cohérence parfaite s'installe entre le personnage et l'univers dans lequel il évolue, alors que dans le fantastique, le personnage est terrifié par l'apparition de phénomènes qu'il perçoit comme étranges. Quand le merveilleux propose au lecteur un monde féerique où rien ne doit l'étonner, le registre fantastique le laisse dans une perpétuelle hésitation : doit-il reconnaître l'évidence du phénomène surnaturel ou se conforter dans son rationalisme ?


"Jouer de la guitare, c'est comme faire l'amour : il faut vraiment être stupide pour oublier comment on fait une fois qu'on l'a appris." Franck Zappa

Hors ligne

#9 01-09-2010 13:00:32

François
Archiviste
Oathbringer
Inscription : 21-08-2006
Messages : 14 152
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Les courants de la fantasy

D'un autre côté les profs de français se basent sur une définition "officielle" écrite par l'Académie Française qui n'est pas tout à fait à la page  siffle

Hors ligne

#10 01-09-2010 13:27:10

Zorander69
Troubadour
Inscription : 24-11-2008
Messages : 3 552
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

Franchement pas même, t'as définition tiens la route mais elle est dépassée.
La définition dis que dans le fantastique le héros est "térrifié par l'apparition de phénomène étrange". Dans Narnia quand le Lion parle, etc... c'est pour eux un phénomène étrange, donc fantastique (d'après ta définition).

Donc sa voudrait dire que si tu n'es pas térrifié par des phénomèes étranges mais que tu évolues dans un unviers totalement ou partiellement magique ce n'est pas du fantastique. Elle bizarre la définition de l'Académie tongue

Maintenant pour le Merveilleux, je ne connais aucun auteur de merveilleux. Alors pour éviter de dire des sotises je me tais ^^

Dernière modification par Zorander69 (01-09-2010 13:28:26)

Hors ligne

#11 01-09-2010 13:46:52

Tia
Membre
Inscription : 07-12-2006
Messages : 5 137
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

J'ai pas le temps de m'attarder (déménagement oblige -_-) mais le Merveilleux tu en connais forcement  wink. Le Merveilleux étant plus connu sous le nom "Conte, Légende, fable et poésie (plus rare).
Donc Charles Perrault (Cendrillon) est un auteur de merveilleux...

La Fantasy découle du Merveilleux d'ailleurs, avant de s'éclater en différents sous-genres, qui eux même ont des sous genres... mais quel casse tête lol Pour ça que le Merveilleux dans sa grannnnnnnnnnde globalité donne également : La Fantasy.


Once Upon a Time...

Hors ligne

#12 01-09-2010 14:01:57

Zorander69
Troubadour
Inscription : 24-11-2008
Messages : 3 552
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

Maintenant que tu le dis oui je connais Cendrillon tongue

Tu sais c'est comme la Low Fantasy, sa regroupe l'Heroïc Fantasy, la Fantasy Urbaine et la Dark Fantasy.
Donc je suis assez d'accord pour dire que la Fantasy découle du Merveilleux, qui est basé sur des phénomènes peu probables dans un monde réel.

Hors ligne

#13 01-09-2010 14:09:27

Mistress Lea
Mord-Sith
Lieu : sous son cuir
Inscription : 03-03-2010
Messages : 928
6 mois

Re : Les courants de la fantasy

Franchement pas même, t'as définition tiens la route mais elle est dépassée.

Je dis pas que je suis d'accord avec ça, et je suis la première à faire l' "erreur" lol

Dernière modification par Mistress Lea (01-09-2010 14:09:33)


"Jouer de la guitare, c'est comme faire l'amour : il faut vraiment être stupide pour oublier comment on fait une fois qu'on l'a appris." Franck Zappa

Hors ligne

#14 01-09-2010 19:25:11

Orion
Chat
Le Héros des Siècles
Lieu : Ville de Québec
Inscription : 29-12-2007
Messages : 10 428
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Les courants de la fantasy

Au Québec on a la même définition du fantastique --> le personnage est terrifié par l'apparition de phénomènes surnaturels  roll

Après, c'était certain que tu connaissais du merveilleux  lol  Tous les Disney ou presque sont du merveilleux  tongue


« Nous avons la liberté de nous aimer nous-mêmes et la liberté d’aimer la vie, mais nous avons aussi la liberté de trouver des excuses pour ne pas le faire. L’amour, c’est la chose la plus importante au monde, et pourtant on ne l’enseigne pas à l’école. Même pas une heure. »
- Patch Adams

Hors ligne

#15 01-09-2010 20:05:58

François
Archiviste
Oathbringer
Inscription : 21-08-2006
Messages : 14 152
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Les courants de la fantasy

Pour moi les personnages de romans fantastiques ne sont pas toujours terrifiés par ce qui leur arrive dans le fantastique, surpris au début oui, mais pas terrifiés.

Hors ligne

#16 01-09-2010 20:17:31

Jack
Sorcier du Premier Ordre
Lieu : Paris
Inscription : 24-01-2010
Messages : 570
1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

Oui dans ce cas là c'est plutôt un thriller fantastique.

Hors ligne

#17 01-09-2010 21:35:27

Orion
Chat
Le Héros des Siècles
Lieu : Ville de Québec
Inscription : 29-12-2007
Messages : 10 428
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Les courants de la fantasy

@François : Ça se peut bien, mais faut toujours une définition "de base"  roll  Après est-ce que c'est toujours comme la définition je crois pas, comme il y a des séries de Fantasy qui ne sont pas totalement conformes au courant dans lequel elles sont  roll


« Nous avons la liberté de nous aimer nous-mêmes et la liberté d’aimer la vie, mais nous avons aussi la liberté de trouver des excuses pour ne pas le faire. L’amour, c’est la chose la plus importante au monde, et pourtant on ne l’enseigne pas à l’école. Même pas une heure. »
- Patch Adams

Hors ligne

#18 01-09-2010 21:53:12

Tia
Membre
Inscription : 07-12-2006
Messages : 5 137
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

Je dirais qu'à partir d'un moment, il faut prendre conscience que la fantasy englobe beaucoup de choses et s'est construite sur beaucoup de choses.
C'est un genre qui s'est "matérialisé" en découlant petit à petit de la mythologie, récits oraux, merveilleux... un genre de fantasy (dark, urbaine, animalière, ...) ce n'est pas une "science exacte" et tout s'entremêle, il faut juste savoir regarder les "grands traits" pour classer une oeuvre dans tel ou tel catégorie".
Tu vas toujours avoir le petit détail qui fait que ce truc appartient à la définition de l'autre truc... et alors là, tu peux classer dans deux genres si ces détails prennent un peu plus d'ampleur.


Once Upon a Time...

Hors ligne

#19 02-09-2010 09:08:44

tkl
Weird Wizard
Le Troisième Royaume
Inscription : 29-08-2006
Messages : 3 963
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Les courants de la fantasy

lol Spéciale dédicace hier en terminant le premier tome d'Ellana avec interview de l'auteur sur des mots clés:
A amour, il part sur une disgression reprenant toutes les classifications de Fantasy (précédament rappelées par vos soins jap ) édictées par les grands spécialistes du genre.
Il se plait à rappeler que tout ceci est grillage de classification pour classer des charactéristiques de littérature, mais que certains auteurs dans leur grande impertinence n'hésitent pas emprunter à tel ou tel genre...
Lui pour sa part dit que son sentiment profond est que c'est bien l'amour qui est le pivot et surtout le moteur de l'oeuvre, et qu'il n'aimerai rien de mieux que de voir émmerger de la love-Fantasy wink  lol


They say man can't fly but wings of mind set you free from mankind

Hors ligne

#20 02-09-2010 09:54:06

Zorander69
Troubadour
Inscription : 24-11-2008
Messages : 3 552
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

N'empêche qu'il a juste tellement raison  jap
Par contre  la love Fantasy sa existe déjà, t'as qu'a voir l'EDV  siffle  jap
dehors

Hors ligne

#21 02-09-2010 15:05:16

Orion
Chat
Le Héros des Siècles
Lieu : Ville de Québec
Inscription : 29-12-2007
Messages : 10 428
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Les courants de la fantasy

Ouais mais l'EDV ça n'a rien à voir avec les Ellana en ce qui a trait à l'amour ^^  roll

Dernière modification par Orion (02-09-2010 15:05:37)


« Nous avons la liberté de nous aimer nous-mêmes et la liberté d’aimer la vie, mais nous avons aussi la liberté de trouver des excuses pour ne pas le faire. L’amour, c’est la chose la plus importante au monde, et pourtant on ne l’enseigne pas à l’école. Même pas une heure. »
- Patch Adams

Hors ligne

#22 02-09-2010 19:52:22

Zorander69
Troubadour
Inscription : 24-11-2008
Messages : 3 552
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an

Re : Les courants de la fantasy

C'était une petite blague tongue

Hors ligne

#23 02-09-2010 20:50:39

Orion
Chat
Le Héros des Siècles
Lieu : Ville de Québec
Inscription : 29-12-2007
Messages : 10 428
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Les courants de la fantasy

Ouais je sais, j'aime juste trop descendre l'EDV au profit d'Ellana  siffle  siffle  ange

dehors


« Nous avons la liberté de nous aimer nous-mêmes et la liberté d’aimer la vie, mais nous avons aussi la liberté de trouver des excuses pour ne pas le faire. L’amour, c’est la chose la plus importante au monde, et pourtant on ne l’enseigne pas à l’école. Même pas une heure. »
- Patch Adams

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.102 secondes, 13 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 791.91 Kio (pic d'utilisation : 847.6 Kio) ]