Bandeau
Ce forum est là pour permettre aux lecteurs de fantasy de discuter entre eux.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

#1 22-02-2009 18:59:03

Cara
Mord-Sith
Lieu : 89
Inscription : 16-07-2007
Messages : 3 853
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Je suis une légende [Livre + Film] - Richard Matheson

Et ouais, je l'avais à lire pour les cours (c'est cool d'avoir pu choisir science-fiction dans les trois cours de littérature possibles cool )

Je dois dire que ça m'a un peu gênée d'avoir vu le film avec Will Smith avant. Déjà parce que je n'arrivais pas à me représenter le héros blond aux yeux bleus lol , et surtout parce que j'avais bien du mal à comprendre ces histoires de bactérie. Donc, je vous préviens, je vais forcément parler du film, puisque je n'arrêtais pas d'y penser en lisant (ceci dit, je précise aussi que les deux "oeuvres" sont finalement assez différentes!)

Alors, le petit résumé pour commencer:

Robert Neville, immunisé contre une bactérie pour une raison inconnue, est à sa connaissance le dernier homme sur Terre. Les autres sont tous devenus des créatures étranges, finalement très proches des vampires: assoiffées de sang, ne supportant ni l'ail ni leur reflet dans un miroir, ou encore effrayées par les croix (mais pas toutes...). D'ailleurs, elles sont plongées dans une sorte de coma la journée, car elles ne supportent pas les rayons du soleil.
Neville fabrique des pieux et tue leurs corps "endormis" la journée, et se barricade chez lui la nuit où il noie son désespoir dans l'alcool et la musique classique, pour ne pas les entendre l'appeler "Neville! Sort!" (et ouais, elles parlent dans le livre). Mais quelque part, il espère terriblement rencontrer quelqu'un, ou alors essayer de comprendre pourquoi ces créatures sont comme ça...



                                                         409876615.jpg



Si vous ne voulez pas de spoilers, je vous conseille de ne pas lire la suite tongue .


J'ai été surprise tout au long de ma lecture parce que le film n'a pas grand chose à voir avec le livre dans son essence même, et rien que dans son titre! Mais j'ai aimé les deux (donc, je ne vais pas descendre le film, qui a choisi de donner une autre signification à ce qui se passe).

Déjà, pas de cure contre le cancer! L'origine des créatures n'est pas un virus, mais une bactérie, elle-même causée par des sortes de tempêtes de poussière. J'ai cru comprendre que c'était à l'origine provoqué par des bombardements, mais à vrai dire, j'ai eu un peu de mal avec certains passages (et j'ai pas pris le temps d'ouvrir mon dico). Finalement, comme dans le film, ce n'est pas un point essentiel, puisque le fait est que tout le monde a muté au final!

Néanmoins, contrairement au film, Robert n'est pas un scientifique, ni un militaire, et il n'y connaît rien en science poussée. Ce qui donne un certain intérêt à la progression du livre: au début, il lit Dracula pour chercher à savoir comment il pourrait combattre les créatures, puis il décide de comprendre et fait beaucoup de recherches, pour finir par se rapprocher du personnage du film: c'est-à-dire qu'il fait des analyses au microscopes et essaie de trouver un remède (remède qu'il ne trouvera jamais). Mais c'était bien amené de voir sa position fantastique devenir rationnelle et scientifique. (Et ça permet au lecteur de bien suivre les explications. J'ai d'ailleurs aimé les explications sur les pieux et la raison pour laquelle ils permettent de tuer les vampires. Je suis moyennement convaincue par les explications sur la peur de la croix par contre roll ).

Ensuite, tout ce qui est arrivé à ses proches est causé par la bactérie (non par un accident d'hélico roll ) et ça permet d'exploiter sa psychologie, puisqu'il essaie de ne pas y penser. D'ailleurs, on a de bons passages de monologues intérieurs en plein dans les paragraphes (au début, j'étais un peu perdue, parce que ça arrivait tellement vite, que je n'avais pas compris que j'étais dans un flashback, et je me disais "mais sa femme est morte, non?!" lol ). Et le mystère de son passé se révèle au compte goutte. C'était assez ingénieux.

Mais la psychologie était différente de celle du film. On retrouve un passage où on voit que trois ans de solitude l'ont rendu dur et effrayant (même si lui ne s'en rend pas tout de suite compte). Et on voit bien qu'il voudrait terriblement avoir un compagnon (à cette image, le passage avec le chien était réussi, mais totalement différent du film: plus fataliste que dans le film, parce que lorsqu'il arrive enfin à approcher le chien, ce dernier est déjà contaminé et condamné -oui, parce la mutation ne se fait pas en trois heures comme dans le film, mais en quelques semaines).

Les méchants ne sont pas tous débiles: Ils appellent Neville (bon, ils ne lui font pas de discours non plus hein), et les femmes lui font même des numéro de charme... Et il y en a un qui comprend plutôt bien les choses et fait plusieurs fois bien peur à Neville...
En fait, les méchants ne sont pas aussi faciles que ça à cataloguer, parce qu'ils ne sont pas une seule et unique espèce. Il y a déjà les "premiers" vampires (les originaux) qui sont morts, mais qui sont là (style zombie si vous voulez). Il y a les vampires qui sont vivants (c'est-à-dire qu'ils ont chopé la bactérie, et ont donc muté en "monstres"). Malheureusement, s'il y avait quelque chose à en tirer, j'ai pas compris...

En revanche, ce qui m'a vraiment plus, c'est que des gens infectés, mais qui n'ont pas encore muté, se soient fait une sorte de vaccin (mais vaccin qui ne fonctionne pas vraiment). En effet, ils ne deviennent pas comme les autres vampires et ont tout à fait conscience de leur passé, de ce qui se passe. D'ailleurs, ils parlent tout à fait normalement eux. Ils en arrivent même à tendre un beau piège à Neville... dont ils ont peur! Mais Neville le dit bien, ce ne sont plus des hommes, c'est une nouvelle espèce parce que la bactérie a muté. Ils sont intelligents, et n'ont rien à voir avec les vampires plus primitifs, qu'ils massacrent d'ailleurs avec joie...

Tout ça pour dire que dans ce film, "le dernier homme sur Terre EST BEL ET BIEN seul"! Il n'y a pas de publicité mensongère. Et j'ai finalement trouvé que la fin (qui est assez horrible en son genre) donnait vraiment tout son sens au titre "Je suis une légende". Je le mets en spoiler, parce que je ne voudrais surtout pas donner cette fin intéressante à quelqu'un qui aurait envie de lire le livre:

Spoiler fin du livre Je Suis Une Légende, cliquer pour lire
Robert Neville a la confirmation par Ruth, membre de la nouvelle espèce semi-vampire, qu'il est bien le dernier homme sur Terre. Elle lui explique que lorsqu'il tuait des vampires avec ses pieux, il ne faisait aucune différence entre eux, et qu'il a donc tué énormément de semi-vampires. Ce qui fait qu'il est craint et haï par eux (même si ceux-ci ont clairement conscience d'avoir été des hommes). Il est condamné à mort par cette nouvelle société, qui massacre les autres vampires pour établir la nouvelle espèce à vivre sur Terre: la leur. Les hommes font désormais partie du passé, ils ne deviendront plus qu'un mythe pour les nouvelles générations, comme les vampires n'étaient qu'un mythe pour les hommes. Robert Neville est une légende parce qu'il est le dernier homme, celui qu'ils veulent mettre à mort comme symbole du début de leur société. Mais comme ils sont cruels et aiment faire couler beaucoup de sang, Ruth prend Robert en pitié et lui donne des cachets pour qu'il se suicide avant qu'on ne l'emmène se faire exécuter.

Bref, je dis que le livre et le film sont radicalement différent parce que le titre n'a pas du tout la même signification. D'ailleurs, la fin originale du film devait être un peu plus proche de celle du livre (je trouve dommage qu'elle ait été supprimée pour faire une sorte de happy ending sauce religieuse). Mais le film avait aussi ses points forts: le thème de la solitude était abordé différemment, mais avec force. La présence du chien ne durait pas quelques semaines, mais des années, ce qui a d'ailleurs permis d'approfondir encore plus le thème de la solitude... En fait, dans le film, la psychologie m'a paru plus poignante (on ne peut pas dire qu'elle est absente du livre, loin de là! Mais je trouve que le film a frappé plus fort de ce point de vue là). En revanche, le livre a plus réussi l'essence même des ennemis et tout ce qui tourne autour.

Dernière modification par Cara (22-02-2009 19:07:40)


"Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it and fail never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm or the gods or love. Illusions! Only the ladder is real. The climb is all there is."

Hors ligne

#2 11-06-2010 16:58:58

Arbiter
Commando d'Haran
Lieu : Dans les Ombres.
Inscription : 29-03-2010
Messages : 1 116
1 an1 an

Re : Je suis une légende [Livre + Film] - Richard Matheson

C'est dommage que l'adaptation n'est pas été aussi fidèle !  yikes A lire ça, ça à l'air d'être un bon livre....que j'achèterais si je le trouve du coup wink


I've been really busy being dead. You know, after you MURDERED me !

- GLaDOS

Hors ligne

#3 22-08-2010 10:05:08

Spaghetti
Repas du Maitre Rahl
Inscription : 31-10-2009
Messages : 130
1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Je suis une légende [Livre + Film] - Richard Matheson

Pour ma part, je n'ai pâs encore vue le film (j'le regarderais peut être aujourd'hui il fait un sale temp dehors smile )

Le livre est tout simplement super bien construit, on n'est à fond dans l'histoire sur prés de 227 pages et a la derniére, la 228iéme, ont change complétement de point de vue et on revie toutes l'histoire.

De plus, Richard Matheson sais parfaitement joué avec nos émotions: A la page 142 (il me semble), d'une simple phrase, l'auteur ma rendue très, mais alors très, mais alors très très très beaucoup heureux  big_smile . La phrase d'aprés, comportant moins de dix mots m'a llittéralement brisé le coeur (mais bon il m'arrive d'être très nature^^).

Certaines réplique sont sublime comme celle-ci (je ne suis pas sûre que le spoiler soit utile mais bon):

Spoiler  Page 228 , cliquer pour lire
Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité. Je suis une légende

OMG mais qu'elles répliques magnifique!!!!

Il est aussi intérressant de voir l'évolution du personnage, autant au niveau de ces recherches que sur le plan psychologique.

Cara a dit:
"Je suis moyennement convaincue par les explications sur la peur de la croix par contre  )."

===> Moi en revanche, ces explications mon bien plus, je suis plutôt convaincue, beaucoup moins par la peur des miroirs...

Sinon que dire, on n'a vraiment du mal à se détaché du livre une fois que l'on est dans l'histoire (je n'ai pas décroché un seul instant, ni pour mangé, ni pour rien d'autre).

Voila Rikka, tu as mon avis, je suis beaucoup moins habile que vous tous pour l'écriture mais j'éspère que ce post t'intéréssera.

Cordialement, Spaghetti.

Hors ligne

#4 22-08-2010 16:49:57

Rikka
Marchombre
Légion
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Je suis une légende [Livre + Film] - Richard Matheson

Merci beaucoup pour cet avis qui vient complèter celui de Cara. Et je trouve les choses très bien explicitées  jap  jap

Je pense ainsi que je vais vraiment me laisser tenter - dans un futur proche - par ce bouquin (le film m'avait tout de même déçu).


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#5 23-08-2010 10:59:45

Cara
Mord-Sith
Lieu : 89
Inscription : 16-07-2007
Messages : 3 853
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Je suis une légende [Livre + Film] - Richard Matheson

Le film est assez (très ?) différent du livre. Le protagoniste a d'ailleurs parfois de ne pas être le même. J'ai préféré l'exploitation de l'état d'esprit du héros dans le film ceci dit. Mais le concept de la fin de l'humanité, des ennemis et tout ce qui gravite autour me paraît beaucoup plus solide dans le livre. Donc, je te conseille aussi d'en faire la lecture. smile


"Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it and fail never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm or the gods or love. Illusions! Only the ladder is real. The climb is all there is."

Hors ligne

#6 14-12-2010 03:16:16

han
Membre
Inscription : 14-12-2010
Messages : 1

Re : Je suis une légende [Livre + Film] - Richard Matheson

Je pense qu'il y'a pas mal de clin d'œil au livre , mais mal mis en scène , je m'explique :

- Dans le livre , il y'a plusieurs "mutation" , on peut voir que l'intelligence n'est pas totalement supprimé , et qu'il s'en servent pour avoir notre héros .
   Dans  le film , au moment ou il capture la femme "monstre" , l'homme "monstre" ( qu'on rencontre à la fin du film , et qui a l air en colère) prend un risque , il sort sa tête et n'hésite pas à ce brûler un peut le visage , on peut en déduire qu'il n'est pas totalement inhumanisé et qu'il ressent peut être de l'amour et de la colère , donc qui montrerait une mutation .

- Dans le film , au moment au Neville ce rencontre que son mannequin à bougé , et qu'il ce fait piéger et suspendre , on peut déduire que ce sont les "monstre" qui ont tendu un piège à Neville .
Ce serait une petite référence au livre .

- On a aussi la mort de Néville , pas de la même façon , faut bien une fin hollywoodienne  smile .

Je pense ce qui a rendu le film pas trop populaire , c'est déjà qu'il n'est pas vraiment adapté au livre , et que les scènes clin d'œil donne un gout d'incompréhension ( ont y comprend rien , au piège de Neville et on ce demande , est ce que les "monstre" ont t ils évolués ou est ce que Néville à un peut perdu la tête )  .

Pour ma part j'ai préféré le livre , on est moins perdu , le héros ce forge une psychologie tous le long du livre et ont est moins perdu .

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.027 secondes, 16 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 716.5 Kio (pic d'utilisation : 740.19 Kio) ]