Bandeau
Ce forum est là pour permettre aux lecteurs de fantasy de discuter entre eux.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

#101 23-05-2010 19:02:50

Rikka
Marchombre
Légion
Inscription : 12-12-2009
Messages : 4 857
1 an1 an1 an1 an1 an1 an
Site Web

Re : Paroles de musique

Une très belle chanson d'Amy MacDonald, une artiste que j'aime beaucoup  coeur  coeur

Les paroles sont justes sublimes, les interprétations diverses, pour un résultat toujours aussi boulversant :

Run

Will you tell me when the lights are fading
Cause I can’t see I can’t see no more
Will you you tell me when the song stops playing
Cause I can’t hear I can’t hear no more

She said I don’t know what you’re living for
She said I don’t know what you’re living for at all
He said I don’t know what you’re living for
He said I don’t know what you’re living for at all

But I will run until my feet no longer run no more
And I will kiss until my lips no longer  feel no more 
And I will love until my heart it aches
And I will love until my heart it breaks
And I will love until there's nothing more to live for.

Will you tell me when the fighting’s over
Cause I can’t take I can’t take no more
Will you tell me when the day is done
Cause I can’t run I can’t run no more

She said I don’t know what you did it for
She said I don’t know what you did it for at all
He said I don’t know what you did it for
He said I don’t know what you did it for at all

But I will run until my feet no longer run no more
And I will kiss until my lips no longer feel no more
And I will love until my heart it aches
And I will love until my heart it breaks
And I will love until there's nothing more to live for.

And I will love until my heart it aches
And I will love until my heart it breaks
And I will love until there's nothing more to live for.

Je vous met également la traduction, afin que tout le monde puisse saisir le sens de la chanson  wink :

Courrir

Me diras-tu quand les lumières s'éteindront ?
Parce-que je ne vois plus
Je ne vois plus rien.

Me diras-tu quand la chanson se terminera ?
Parce-que je n'entends plus
Je n'entends plus rien.

Elle disait Je ne sais pas pourquoi tu vis
Elle disait Je ne sais pas du tout pourquoi tu vis
Il disait Je ne sais pas pourquoi tu vis
Il disait Je ne sais pas du tout pourquoi tu vis

Mais je courrai jusqu'à ce que mes pieds ne courrent plus
Et j'embrasserai jusqu'à ce que mes lèvres ne ressentent plus rien
Et je rirai jusqu'à ce que j'en ai mal au coeur
Et j'aimerai jusqu'à ce que mon coeur soit brisé
Et j'aimerai jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucune raison de vivre

Me diras-tu quand le combat sera terminé ?
Parce-que je n'en peux plus
Je n'en peux vraiment plus.

Me diras-tu quands la journée sera finie ?
Parce-que je ne peux plus courir.
Je ne peux plus courir du tout.

Elle disait Je ne sais pas pourqoui tu as fait ça
Elle disait Je ne sais pas du tout pourquoi tu as fait ça
Il disait Je ne sais pas pourquoi tu as fait ça
Il disait Je ne sais pas du tout pourquoi tu as fait ça

Mais je courrai jusqu'à ce que mes pieds ne courrent plus
Et j'embrasserai jusqu'à ce que mes lèvres ne ressentent pus rien
Et je rirai jusqu'à ce que j'en ai mal au coeur
Et j'aimerai jusqu'à ce que mon coeur soit brisé
Et j'aimerai jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucune raison de vivre

Et je rirai jusqu'à ce que j'en ai mal au coeur
Et j'aimerai jusqu'à ce que mon coeur soit brisé
Et j'aimerai jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucune raison de vivre

Pour l'écouter : Run - Amy MacDonald


Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent - Gaston Rébuffat

Hors ligne

#102 09-08-2010 10:58:13

ChoupynettEcarlate
Elfe
Lieu : En Aydindril
Inscription : 03-08-2010
Messages : 1 968
1 an1 an

Re : Paroles de musique

a écrit :

Chanson que j'écoute beaucoup en ce moment et qui résonne particulièrement bien chez moi :

The Kill - 30 seconds to mars

Je pensais être la seule à adorer cette chanson, et bien je me suis trompée, chanson sublime à la musicalité envoûtante, j'en redemande, du coup je l'écoute en boucle.
Ça y est je repart dans mon délire, faut que je l'écoute...


Je rajouterais quelques chansons de Snow Patrol

- Chasing cars

We'll do it all
Everything
On our own

We don't need
Anything
Or anyone

If I lay here
If I just lay here
Would you lie with me and just forget the world?

I don't quite know
How to say
How I feel

Those three words
Are said too much
They're not enough

If I lay here
If I just lay here
Would you lie with me and just forget the world?

Forget what we're told
Before we get too old
Show me a garden that's bursting into life

Let's waste time
Chasing cars
Around our heads

I need your grace
To remind me
To find my own

If I lay here
If I just lay here
Would you lie with me and just forget the world?

Forget what we're told
Before we get too old
Show me a garden that's bursting into life

All that I am
All that I ever was
Is here in your perfect eyes, they're all I can see

I don't know where
Confused about how as well
Just know that these things will never change for us at all

If I lay here
If I just lay here
Would you lie with me and just forget the world?

- Just say yes

I'm running out of ways to make you see
I want you to stay here beside me
I won't be ok and I won't pretend I am
So just tell me today and take my hand
Please take my hand
Please take my hand

Just say yes, just say there's nothing holding you back
It's not a test, nor a trick of the mind
Only love

It's so simple and you know it is
You know it is, yeah
We can't be to and fro like this
All our lives
You're the only way to me
The path is clear
What do I have to say to you
For Gods sake, dear
For Gods sake, dear
For Gods sake, dear
For Gods sake, dear
For Gods sake, dear

Just say yes, just say there's nothing holding you back
It's not a test, nor a trick of the mind
Only love

Just say yes, coz Im aching and I know you are too
For the touch of your warm skin
As I breathe you in

I can feel your heart beat through my shirt
This was all I wanted, all I want
Its all I want
Its all I want
Its all I want
Its all I want

Just say yes, just say there's nothing holding you back
It's not a test, nor a trick of the mind
Only love

Just say yes, coz Im aching and I know you are too
For the touch of your warm skin
As I breathe you in

- Hands open

It's hard to argue when
you won't stop making sense
But my tongue still misbehaves and it
keeps digging my own grave with my

Hands open, and my eyes open
I just keep hoping
That your heart opens

Why would I sabotage
the best thing that I have
Well, it makes it easier to know
exactly what I want with my...

Hands open and my eyes open
I just keep hoping
that your heart opens

It's not as easy as willing it all to be right
Gotta be more than hoping it's right
I wanna hear you laugh like you really mean it
Collapse into me, tired with joy

[x2]

Put Sufjan Stevens on
and we'll play your favorite song
"Chicago" bursts to life and your
sweet smile remembers you, my

Hands open, and my eyes open
I just keep hoping
That your heart opens

It's not as easy as willing it all to be right
Gotta be more than hoping it's right
I wanna hear you laugh like you really mean it
Collapse into me, tired with joy

[x3]

- Set the fire to the third bar (en duo avec Martha Wainwright)

I find the map and draw a straight line
Over rivers, farms, and state lines
The distance from 'A' to where you'd be
It's only finger-lengths that I see
I touch the place where I'd find your face
My finger in creases of distant dark places

I hang my coat up in the first bar
There is no peace that I've found so far
The laughter penetrates my silence
As drunken men find flaws in science

Their words mostly noises
Ghosts with just voices
Your words in my memory
Are like music to me

I'm miles from where you are,
I lay down on the cold ground
I, I pray that something picks me up
And sets me down in your warm arms

After I have travelled so far
We'd set the fire to the third bar
We'd share each other like an island
Until exhausted, close our eyelids
And dreaming, pick up from
The last place we left off
Your soft skin is weeping
A joy you can't keep in

I'm miles from where you are,
I lay down on the cold ground
And I, I pray that something picks me up
and sets me down in your warm arms

I'm miles from where you are,
I lay down on the cold ground
and I, I pray that something picks me up
and sets me down in your warm arms

Dernière modification par ChoupynettEcarlate (09-08-2010 11:16:54)


- Vous avez dit vouloir vous lier à moi, abandonnant de ce fait l'immortalité de votre peuple.
- Et c'est ce que je ferai. Je préfère partager une existence humaine avec vous qu'affronter tous les âges de ce monde toute seule. Je choisis une vie mortelle.
- Vous ne pouvez m'offrir cela.
- C'est à moi de décider à qui offrir ma vie... tout comme mon coeur.

Hors ligne

#103 07-11-2010 18:39:42

Florian
Rôdeur Nain
Lieu : La forteresse du sorcier
Inscription : 07-11-2009
Messages : 1 394
1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Paroles de musique

Voici les paroles de Hero of war du groupe Rise Against. J'ai écouté cette chanson la dernière fois, et j'ai été totalement sidéré :

He said, “Son,
Have you see the world?
Well, what would you say
If I said that you could?
Just carry this gun and you’ll even get paid.”
I said, “That sounds pretty good.”

Black leather boots
Spit-shined so bright
They cut off my hair but it looked alright
We marched and we sang
We all became friends
As we learned how to fight

A hero of war
Yeah that’s what I’ll be
And when I come home
They’ll be damn proud of me
I’ll carry this flag
To the grave if I must
Because it’s flag that I love
And a flag that I trust

I kicked in the door
I yelled my commands
The children, they cried
But I got my man
We took him away
A bag over his face
From his family and his friends

They took off his clothes
They pissed in his hands
I told them to stop
But then I joined in
We beat him with guns
And batons not just once
But again and again

A hero of war
Yeah that’s what I’ll be
And when I come home
They’ll be damn proud of me
I’ll carry this flag
To the grave if I must
Because it’s flag that I love
And a flag that I trust

She walked through bullets and haze
I asked her to stop
I begged her to stay
But she pressed on
So I lifted my gun
And I fired away

The shells jumped through the smoke
And into the sand
That the blood now had soaked
She collapsed with a flag in her hand
A flag white as snow

A hero of war
Is that what the see
Just medals and scars
So damn proud of me
And I brought home that flag
Now it gathers dust
But it’s a flag that I love
It’s the only flag I trust

He said, “Son, have you seen the world? Well what would you say, if I said that you could?”

Traduction (au cas où tongue )


Il a dit : " fils,
As-tu vu le monde ?
Eh bien, que dirais-tu
Si je disais que tu pouvais ?
Il suffit de porter cette arme, tu seras même payé "
J'ai dit : " Cela me semble très bien "

Des bottes en cuir noir
Si astiquées, si brillantes
Ils ont coupé mes cheveux, mais ça m'allait bien
Nous avons marché au pas et nous avons chanté
Nous sommes tous devenus amis
Comme nous avons appris comment nous battre

Un héros de guerre
Oui, c'est ce que je vais être
Et quand je rentrerai
Ils seront sacrément fiers de moi
Je vais porter ce drapeau
À la tombe si je le dois
Parce que c'est drapeau que j'aime
Et un drapeau dans lequel je crois

J'ai donné des coups de pied dans la porte
J'ai crié mes ordres
Les enfants, ils pleuraient
Mais j'ai eu mon homme
Nous l'avons emmené
Un sac sur son visage
Loin de sa famille et de ses amis

Ils ont enlevé ses vêtements
Ils ont pissé dans ses mains
Je leur ai dit d'arrêter
Mais alors j'ai participé
Nous l'avons frappé avec des armes
Et avec des matraques, et pas seulement une fois
Mais encore et encore...

Un héros de guerre
Oui, c'est ce que je vais être
Et quand je rentrerai
Ils seront sacrément fiers de moi
Je vais porter ce drapeau
À la tombe si je le dois
Parce que c'est drapeau que j'aime
Et un drapeau dans lequel je crois

Elle a marché à travers les balles et la brume
Je lui ai demandé de s'arrêter
Je l'ai supplié de rester là où elle était
Mais elle a continué d'avancer
Alors, j'ai levé mon fusil
Et j'ai tiré loin

Et les douilles ont jailli à travers la fumée
Et dans le sable
Que le sang a désormais trempé
Elle s'est effondrée avec un drapeau à la main
Un drapeau blanc comme neige…

Un héros de guerre
C'est cela qu'ils voient
Juste des médailles et des cicatrices
Ainsi, sacrément fiers de moi
Et j'ai apporté ce drapeau à la maison
Maintenant il recueille la poussière
Mais c'est un drapeau que j'aime
C'est le seul drapeau dans lequel je crois

Il a dit : " fils, as-tu vu le monde ?
Eh bien, que dirais-tu
Si je disais que tu pouvais ? "

Dernière modification par Florian (07-11-2010 18:40:08)


- Vous ne vous mettez jamais en colère ?
- Parfois.
- Comment la contrôlez-vous ?
- Je tue des gens.      Loup Blanc, David Gemmell, page 329

Hors ligne

#104 09-12-2010 05:46:48

Orion
Chat
Le Héros des Siècles
Lieu : Ville de Québec
Inscription : 29-12-2007
Messages : 10 428
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Paroles de musique

Rihanna se lâche sur sa dernière chanson S&M  beuh  lol  On ne peut même plus parler de sous-entendus ici  roll  tongue


Rihanna - S&M (les paroles sont dans le clip)

Dernière modification par Orion (09-12-2010 05:48:33)


« Nous avons la liberté de nous aimer nous-mêmes et la liberté d’aimer la vie, mais nous avons aussi la liberté de trouver des excuses pour ne pas le faire. L’amour, c’est la chose la plus importante au monde, et pourtant on ne l’enseigne pas à l’école. Même pas une heure. »
- Patch Adams

Hors ligne

#105 09-12-2010 10:54:59

Cara
Mord-Sith
Lieu : 89
Inscription : 16-07-2007
Messages : 3 853
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Paroles de musique

Au début, avec les "nananana come on", je me disais "c'est une blague ce truc ? huh ". Ouais, pi en plus, c'est super répétitif. Manquerait plus qu'elle fasse un clip...  lol


"Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it and fail never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm or the gods or love. Illusions! Only the ladder is real. The climb is all there is."

Hors ligne

#106 09-12-2010 17:21:37

Orion
Chat
Le Héros des Siècles
Lieu : Ville de Québec
Inscription : 29-12-2007
Messages : 10 428
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Paroles de musique

Le clip serait énorme lol  mais déjà t'as juste à écouter "Te Amo"... c'est une chanson d'elle dont le contenu est très homosexuel et le clip rend très bien hommage aux paroles  roll  ironique


« Nous avons la liberté de nous aimer nous-mêmes et la liberté d’aimer la vie, mais nous avons aussi la liberté de trouver des excuses pour ne pas le faire. L’amour, c’est la chose la plus importante au monde, et pourtant on ne l’enseigne pas à l’école. Même pas une heure. »
- Patch Adams

Hors ligne

#107 09-12-2010 19:19:19

Spartan 117
Marchombre
Lieu : Au sommet de Barad-dûr
Inscription : 29-03-2010
Messages : 1 190
1 an1 an

Re : Paroles de musique

a écrit :

Voici les paroles de Hero of war du groupe Rise Against. J'ai écouté cette chanson la dernière fois, et j'ai été totalement sidéré :

[voir message de Florian pour les paroles]

Eh ben c'est du lourd. yikes
Je ne sais pas trop quoi dire de cette chanson si ce n'est que ce n'est heureusement pas la vérité pour tous les militaires. neutral


Marchombre ! Que ce mot les fait rêver ! Ils cèlent soignesement ce rêve sous un voile de méfiance, de crainte ou de blâme, mais l'évidence est là : ils nous envient ! Ils essaient de nous réduire au rang de voleurs ou d'acrobates, ils écrivent sur nous, hasardent mille explications alors que la vérité se résume en un seul mot : liberté. Nous sommes libres et cela nous place hors leur loi !

Hors ligne

#108 09-12-2010 19:40:43

Orion
Chat
Le Héros des Siècles
Lieu : Ville de Québec
Inscription : 29-12-2007
Messages : 10 428
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Paroles de musique

Ouah j'avoue  beuh  J'avais déjà écouté la chanson plusieurs fois mais sans porter attention aux paroles  yikes  C'est triste. Rien de plus  hmm


« Nous avons la liberté de nous aimer nous-mêmes et la liberté d’aimer la vie, mais nous avons aussi la liberté de trouver des excuses pour ne pas le faire. L’amour, c’est la chose la plus importante au monde, et pourtant on ne l’enseigne pas à l’école. Même pas une heure. »
- Patch Adams

Hors ligne

#109 02-02-2011 22:28:12

Arbiter
Commando d'Haran
Lieu : Dans les Ombres.
Inscription : 29-03-2010
Messages : 1 116
1 an1 an

Re : Paroles de musique

Une chanson qui date, et qui est écrite après les attentats du 11 septembre 2001, par le groupe Iced Earth.

When The Eagle cries

Another day just like any other
Out of the blue it turned to horror
How could they?
Why would they?
The innocent suffered hell’s inferno
A senseless act that goes unforgotten
How could they?
They will pay

When the eagle cries
Blood will flow
When the eagle cries
For freedom’s fight
When the eagle cries
We love her so
When the eagle cries
We will sacrifice
When the eagle cries

Out of the ashes came a tempting vengeance
But we are focused, we seek redemption
We are free
We’ll stay free
All they’ve done is make us stronger
The sleeping giant is asleep no longer
If need be
We’ll die free

When the eagle cries
Blood will flow
When the eagle cries
For freedom’s fight
When the eagle cries
We love her so
When the eagle cries
We will sacrifice
When the eagle cries

Traduction :

Un autre jour comme n'importe quel autre
Du bleu il a tourné à l'horreur
Comment pourraient-ils ?
Pourquoi voudraient-ils ?
Les innocents ont subi le brasier de l'enfer
Un acte incensé qui devient inoubliable
Comment pourraient-ils ?
Ils vont payer

Quand l'aigle pleure
Le sang va couler
Quand l'aigle pleure
Pour le combat de la liberté
Quand l'aigle pleure
Nous l'aimons tant
Quand l'aigle pleure
Nous allons nous sacrifier

Des cendres est née une vengeance alléchante
Mais nous sommes clairs, nous cherchons le rachat
Nous sommes libres
Nous resterons libres
Tout ce qu'ils ont fait nous rend plus fort
Le géant endormi ne dort plus
Si besoin est
Nous mourrons libres

Quand l'aigle pleure
Le sang va couler
Quand l'aigle pleure
Pour le combat de la liberté
Quand l'aigle pleure
Nous l'aimons tant
Quand l'aigle pleure
Nous allons nous sacrifier

http://www.youtube.com/watch?v=-o6xrSyhVhc


I've been really busy being dead. You know, after you MURDERED me !

- GLaDOS

Hors ligne

#110 08-05-2011 23:19:34

Orion
Chat
Le Héros des Siècles
Lieu : Ville de Québec
Inscription : 29-12-2007
Messages : 10 428
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Paroles de musique

La rue Kétanou - La fiancée de l'eau


C'est juste trop poétique, trop beau trop triste comme chanson  pleur06


Morte de sécheresse
La fiancée de l'eau
A marié son sang
A celui du ruisseau
Prince range ton drap blanc {x3}

Prince range ton drap blanc
Il ne sera jamais
Le drapeau rougissant
De sa virginité
Regarde son honneur {x3}

Regarde son honneur
S'enfuir par la mort
Regarde triste voleur
L'absence dans son corps
Tu peux creuser la terre {x3}

Tu peux creuser la terre
Avec tous tes remords
Creuser jusqu'en enfer
Creuser, creuser encore
Non, tu n'auras rien d'elle {x3}

Non, tu n'auras rien d'elle
Il n'y a plus rien à prendre
Elle s'est jetée au ciel
Tu commences à comprendre
Que tout n'est pas à vendre {x3}


« Nous avons la liberté de nous aimer nous-mêmes et la liberté d’aimer la vie, mais nous avons aussi la liberté de trouver des excuses pour ne pas le faire. L’amour, c’est la chose la plus importante au monde, et pourtant on ne l’enseigne pas à l’école. Même pas une heure. »
- Patch Adams

Hors ligne

#111 09-05-2011 15:40:52

Slystone
Garde Frontière
Inscription : 15-07-2007
Messages : 1 344
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Paroles de musique

En effet ça prend les tripes cette chanson.

Sinon voilà une autre chanson magnifique, l'action est triste mais le chanteur a une telle vision de la vie (positive, ouverte), que malgré tout j'y reviens toujours.

The Streets Lyrics – Everything Is Borrowed

This is my hour, I’m never going to bed.
The sky is still black, but begs to be red.
I just put my book down, but it begs to be read
I’m not nod, I’m not napper, never rest my head.
Some days I feel I’m getting smaller and smaller,
but some nights, I seem to grow taller and taller.
And we keep shrinkin’ and shrinkin’ but this will not finish.
You’re never nothing, if you didn’t disappear.
Just when I discovered the meaning of life, they change it.
Just when I’m loving life, it seems to start raining.
I pulled the sail safe switch, sea sail and I’m into the stars.
I love the rain on my scars. The sky’s now red, my eyes reflect jets.
Smiling at this blessing, this life is the best.

I came to this world with nothing
and I leave with nothing but love
everything else is just borrowed

I want to notice chances I’ve passed without notice
I want to see details previously veiled.
I want to grab that chance, carry it home
so I can marry and know
That I noticed every chance
that I could have passed without notice
I saw details that to all were veiled.
And I grabbed those chances, carried them home
and then I’ll have had it with roaming

I came to this world with nothing
and I leave with nothing but love
everything else is just borrowed

I want to speak every cliche but tweak if i’ve seen change
in new way it could be said.

If it’s bleak, or if the week’s leaking down the street
or if any days wasted I want to face facts.
My time on this earth is my only penny,
wise is the gent counting every moment spent.
I don’t want to explain things, don’t wanna fill in the gaps,
I want to look at my friends and in that minute be at …

Memories are times we borrow
for spending tomorrow.
Memories are times we borrow
for spending tomorrow.

I came to this world with nothing
and I leave with nothing but love
everything else is just borrowed

If spit like luck, you can only seem,
to borrow it, you can’t keep it.
When the wind of change whistles into play
will I blink or flinch away?
The wind of change won’t whistle me away
if I spin my tails and sail.
And sail away, let yesterday become today.

I came to this world with nothing
and i leave with nothing but love
everything else is just borrowed

As time will say, nothing but
I told you so

Memories are times we borrow
for spending tomorrow.

http://www.youtube.com/watch?v=j8BHL5SWX0Q

Dernière modification par Slystone (09-05-2011 15:41:20)

Hors ligne

#112 24-07-2011 21:51:00

Nehliel
Anguissette
Lieu : Terre d'Ange
Inscription : 18-06-2011
Messages : 570
1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Paroles de musique

Une chanson que j'adore coeur , les paroles sont super mais je préfère largement la chason en musique. Je trouve que Daughtry a une trop belle voix.

Daughtry - September
How the time passed away, all the trouble that we gave
And all those days we spent out by the lake
Has it all gone to waste? All the promises we made
One by one they vanish just the same

Of all the things I still remember
Summer's never looked the same
The years go by and time just seems to fly
But the memories remain

In the middle of September we'd still play out in the rain
Nothing to lose but everything to gain
Reflecting now on how things could've been
It was worth it in the end

Now it all seems so clear, there's nothing left to fear
So we made our way by finding what was real
Now the days are so long that summer's moving on
We reach for something that's already gone, yeah

Of all the things I still remember
Summer's never looked the same
The years go by and time just seems to fly
But the memories remain

In the middle of September we'd still play out in the rain
Nothing to lose but everything to gain
Reflecting now on how things could've been
It was worth it in the end

We knew we had to leave this town
But we never knew when and we never knew how
We would end up here the way we are
Yeah, we knew we had to leave this town
But we never knew when and we never knew how

Of all the things I still remember
Summer's never looked the same
The years go by and time just seems to fly
But the memories remain

In the middle of September we'd still play out in the rain
Nothing to lose but everything to gain
Reflecting now on how things could've been
It was worth it in the end


Aime comme tu l'entends.

Hors ligne

#113 03-12-2012 09:05:50

Orion
Chat
Le Héros des Siècles
Lieu : Ville de Québec
Inscription : 29-12-2007
Messages : 10 428
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Paroles de musique

Une chanson tellement imagée, poétique...

Soprano - La colombe et le corbeau




Mej, éffrite le charbon

Ouais, très en blanc, ok

C'est bon ?

Ok, *souffle*


Mon rap a une colombe à l'épaule droite, un corbeaux à l'épaule gauche

Un drapeau blanc à la main droite et une kalash à la main gauche

Il écrit au bord des larmes quand il voit l'état du monde

Il écrit au bord des flammes en éspérant que la pluie tombe

Il fait des pompes pour porter les fardeaux de sa jeunesse

Il décrit le stress, des frères, qui n'ont qu'la violence comme S.O.S

Il écrit avec tout l'encre de ses yeux,

Il passe ses ailes en haut d'un bloc pour essayer d'éteindre le feu

Il croit en Dieu, sa philosophie est dans l'dîne, aucune vulgarité pour ne pas salir l'image muslim

Boulémie d'sincérité à chaque fois qu'il pose ses rimes

Anoréxie de vanité même même quand il fait platine

Il a une flamme olympique à la place de la rétine,

Il fait de l'égotripe avec le langage d'une chevrotine


Ok, encore...


Mon rap a les racines d'Afrique, le tronc de France, les branches des quartiers

Des feuilles pour écrire c'que la jeunesse pense

Ses fruits sont dans les bacs pour les affamés de gros son

Il n'a pas poussé dans un parc mais dans une forêt de béton

Il est parfois un saule pleureur ou parfois un chêne pour le déraciner dites aux Bûcheron qui peuvent ranger leurs chèques

Il préfère arroser les deux banzaï de son jardin

Il aime le naturel, il laisse les girlandes aux sapins

Il prétend pas être le meilleur des hommes, comme tout le monde,

Il essaye de remettre son auréole à chaque fois qu'elle tombe

Toujours le même après la thérapie de son album,

Il se bat pour le confort de sa famille et de sa tombe

Il a connu la gloire et ses revers

Les "je t'aime" et les repose en guerre

Le bras bouffé par ceux a qui il a tendu la main

Le coeur bouffé à chaque fois qu'il a déçu les siens

Comprend le bien, il est pas là pour faire la star ni le comédien

Le cerveau plein, il rap avec ses tripes ses problèmes du quotidien

Fréro, il est venu faire son boulot avec une colombe dans la plume et un corbeau dans l'flow

Lui demande pas d'rapper c'que tu penses, s'il n'le pense pas

De faire du rap de thème, si il n'aime pas

De rapper tes idées, yeah, s'il les combats

Il t'la dis dans moi j'ai pas, moi c'est sopran'ba'ba..


« Nous avons la liberté de nous aimer nous-mêmes et la liberté d’aimer la vie, mais nous avons aussi la liberté de trouver des excuses pour ne pas le faire. L’amour, c’est la chose la plus importante au monde, et pourtant on ne l’enseigne pas à l’école. Même pas une heure. »
- Patch Adams

Hors ligne

#114 03-12-2012 21:11:18

Ariane
Fée
Lieu : Les Royaumes du Nord
Inscription : 12-06-2012
Messages : 938
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Paroles de musique

J'aime assez le style. Une pluie de métaphores et d'oxymores smile (et autres).

Hors ligne

#115 09-12-2012 01:02:41

Ariane
Fée
Lieu : Les Royaumes du Nord
Inscription : 12-06-2012
Messages : 938
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Paroles de musique

Une chanson tirée du film Hedwig and the angry inch, que je n'ai jamais vu en entier mais dont on m'a dit beaucoup de bien (même si c'est très spécial ^^).

~ The Origin of Love ~

Le groupe d'adolescents, Hedwig et les "angry inch", reprend ici le concept de l'âme soeur selon Platon : à l'origine, les humains possédaient quatre bras et quatre jambes, et ont été coupés en deux par la fureur de Zeus ; condamnés à errer à la recherche de cette moitié qui leur fera à jamais défaut.

Ici les dieux se mélangent et les mythologies s'allient dans la tornade, on évoque Zeus, Thor, Osiris et les dieux du Nil, et "some Indian God". Ce méli-mélo me semble assez juste dans le sens où le concept d'âme soeur, d'âme divisée cherchant à se reconstruire, n'est pas la propriété exclusive de Platon et doit se retrouver dans d'autres philosophies ou religions. Leur chanson est donc associée à la croyance, mais peu importe quelle croyance, en brassant les mythologies ils créent leur propre légende, hétéroclite, un peu universelle.

La chanson est accompagnée par la projection d'images de dessins d'enfants ; un enfant qui essaierait de se représenter les corps et la création. Avec des moments très doux, elle traduit finalement une grande souffrance.

C'est une vision de l'amour basée sur le manque, la fusion, le sentiment d'être incomplet ; des choses que ma raison désapprouve : je préfère la version de deux être à part entière qui se trouvent et qui s'aiment ; mais elle exprime un manque viscéral et déchiré que toutes les grandes passions peuvent amener à éprouver.

J'aime beaucoup aussi le côté ados perdus, en quête d'identité, produisant une chanson pseudo-rock avec cependant des dessins d'enfants et une grande naïveté. Mais le style n'est pas pour tous les goûts wink


When the earth was still flat,
And the clouds made of fire,
And mountains stretched up to the sky,
Sometimes higher,
Folks roamed the earth
Like big rolling kegs.
They had two sets of arms.
They had two sets of legs.
They had two faces peering
Out of one giant head
So they could watch all around them
As they talked; while they read.
And they never knew nothing of love.
It was before the origin of love.

The origin of love

And there were three sexes then,
One that looked like two men
Glued up back to back,
Called the children of the sun.
And similar in shape and girth
Were the children of the earth.
They looked like two girls
Rolled up in one.
And the children of the moon
Were like a fork shoved on a spoon.
They were part sun, part earth
Part daughter, part son.

The origin of love

Now the gods grew quite scared
Of our strength and defiance
And Thor said,
"I'm gonna kill them all
With my hammer,
Like I killed the giants."
And Zeus said, "No,
You better let me
Use my lightening, like scissors,
Like I cut the legs off the whales
And dinosaurs into lizards."
Then he grabbed up some bolts
And he let out a laugh,
Said, "I'll split them right down the middle.
Gonna cut them right up in half."
And then storm clouds gathered above
Into great balls of fire

And then fire shot down
From the sky in bolts
Like shining blades
Of a knife.
And it ripped
Right through the flesh
Of the children of the sun
And the moon
And the earth.
And some Indian god
Sewed the wound up into a hole,
Pulled it round to our belly
To remind us of the price we pay.
And Osiris and the gods of the Nile
Gathered up a big storm
To blow a hurricane,
To scatter us away,
In a flood of wind and rain,
And a sea of tidal waves,
To wash us all away,
And if we don't behave
They'll cut us down again
And we'll be hopping round on one foot
And looking through one eye.

Last time I saw you
We had just split in two.
You were looking at me.
I was looking at you.
You had a way so familiar,
But I could not recognize,
Cause you had blood on your face;
I had blood in my eyes.
But I could swear by your expression
That the pain down in your soul
Was the same as the one down in mine.
That's the pain,
Cuts a straight line
Down through the heart;
We called it love.
So we wrapped our arms around each other,
Trying to shove ourselves back together.
We were making love,
Making love.
It was a cold dark evening,
Such a long time ago,
When by the mighty hand of Jove,
It was the sad story
How we became
Lonely two-legged creatures,
It's the story of
The origin of love.
That's the origin of love.

Et pour ceux qui veulent voir le clip :
http://www.dailymotion.com/video/x57grk … MO_GeRVm0c

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.082 secondes, 17 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 831.24 Kio (pic d'utilisation : 886.93 Kio) ]